[Tutoriel] Comment utiliser les fonctionnalités de base d’Adobe Campaign ?6 min read

Dans un précédent article, nous vous avons présenté la solution Adobe Campaign et les possibilités offertes lorsque celle-ci est interfacée avec une solution DMP (Ysance). Dans cet article, nous allons voir plus en détails comment fonctionne la solution Adobe Campaign (v. 6.1), à travers quelques cas pratiques. L’objectif : découvrir le périmètre fonctionnel de la solution.

[Tutoriel] Comment utiliser les fonctionnalités de base d'Adobe Campaign ?

 

A noter : la complexité des cas présentés va crescendo, nous commencerons donc avec des cas très simples pour finir avec les cas les plus complexes.

 

Présentation générale de l’interface

 

Le back-office d’Adobe Campaign peut sembler complexe au premier abord, mais en réalité seules 2 rubriques sont essentielles au paramètre d’un nouvel email, à savoir : Deliveries et Workflow.

  • La première permet à l’administrateur de créer de nouveaux workflows (ex. tous les jours à 09H, trouve toutes les personnes ayant une adresse email valide, et ayant acheté au moins un produit dans les 24 dernières heures) ainsi que l’email à leur envoyer (ex. Qu’avez-vous pensé de votre dernier achat ?). A la fin d’un workflow, vous avez une liste de destinataires.
  • La seconde exploite justement cette liste de destinataire et traite automatiquement l’envoi. Pour l’administrateur, elle va justement lui permettre de voir si l’envoi s’est correctement déroulé ou non.

Nous allons nous intéresser dans cet article à la première rubrique, deliveries.

 

Tout commence par des données

 

Pour qu’Adobe Campaign fonctionne correctement, il doit bien entendu être alimenté en données, réelles et à jour. Notre instance n’étant pas interfacé avec un véritable environnement, nous allons systématiquement charger un fichier contenant les données que nous souhaitons manipuler. Dans un véritable environnement de production, cette étape ne serait pas nécessaire.

Ainsi, pour chacun des exemples qui vont suivre, nous allons systématiquement vous montrer le contenu du fichier chargé comme sur l’exemple ci-dessous.

Tutoriel Adobe Campaign : tableau 1

 

Cas 1 : l’activité requête simple

 

Pour ce premier cas, nous allons utiliser le jeu de données suivant et exclure les destinataires n’ayant pas d’adresse email.

Tutoriel Adobe Campaign : tableau 1

L’activité la plus souvent utilisée dans Adobe Campaign est l’activité Query (requête).

Tutoriel Adobe Campaign : tableau 2

Elle permet comme son nom l’indique de faire une requête, concrètement, de « filtrer » les destinataires répondant à certains critères.

Ex. Tous les destinataires dont l’adresse email n’est pas vide (Jean VIANEY devrait donc être exclu de la cible finale).

 

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 3

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 4

Si l’on affiche la cible après la dernière étape, nous voyons bien que Jean VIANEY a été exclu de la cible.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 5

 

Cas 2 : l’activité requête avec un contrôle sur le format de l’adresse email

 

Pour ce deuxième cas, nous allons utiliser le jeu de données suivant et exclure les destinataires n’ayant pas une adresse email au bon format (Yves LEGRAND et Vincent AYADI dans notre exemple).

Tutoriel : Adobe Campaign - Tableau 2

Pour cela, nous allons encore utiliser l’activité requête mais rajouter une condition sur le format de l’adresse email, à savoir que celle-ci doit être comme %@%.% (c’est-à-dire contenir « quelque chose », puis un @, puis « quelque chose », puis un point (.), et enfin « quelque chose »). Retenez bien cette syntaxe, car elle vous sera très souvent utile dans d’autres situations que celle illustrée dans ce cas pratique.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 6

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 7

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 8

Comme vous pouvez le voir, les 2 destinataires Yves LEGRAND et Vincent AYADI ont bien été exclus.

 

Cas 3 : Mise en place d’une jointure simple

 

Pour ce troisième cas, nous allons utiliser les jeux de données Achats et Destinataires.

Chacune des lignes du jeu de données Achats contient une adresse email, mais pas le nom et le prénom de l’acheteur. En revanche, le jeu de données Destinataires contient bien une adresse email associée à un nom et un prénom.

Nous allons donc mettre en place une jointure afin d’ajouter au jeu de données Achats le nom et le prénom de l’acheteur.

Tutoriel : Adobe Campaign - Tableau 3

Notre objectif, obtenir en sortie ce tableau :

Tutoriel : Adobe Campaign - Tableau 4

Pour cela, nous allons utiliser 2 nouvelles activités, à savoir l’activité fork (qui permet tout simplement de créer 2 boucles, ou plus, dans le workflow) et l’activité enrichissement (qui permet, pour simplifier, d’ajouter des colonnes à un ciblage existant).

Tutoriel : Adobe Campaign - Tableaux 9-10

Dans un premier temps, utilisez l’activité fork pour diviser votre workflow en 2 parties, puis pour chacune des parties, chargez respectivement les fichiers destinataires et achats.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 11

Ensuite, ajoutez une activité enrichissement et éditez-la.

Choisissez les achats (données pour lesquelles on va ajouter d’autres données, c’est bien notre cas ici, nous allons ajouter le nom et le prénom au jeu de données achats).

 

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 12

Cliquez sur Add data.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 13

Choisissez un lien (dernière option)

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 14

Choisissez pour cible le schéma temporaire Destinataires, puis cliquez sur Suivant.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 15

Utilisez une simple condition sur l’adresse email puis cliquez sur Terminer (choisissez le champ adresse email du jeu de données achats pour la source et le champ adresse email du jeu destinataires pour la cible).

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 16

A cette étape, si vous relancez le workflow, vous devriez bien avoir vos 11 lignes dans la cible, mais si vous affichez cette cible, les champs nom et prénom ne seront pas affichés. Il faut pour cela éditer à nouveau l’activité Enrichissement en y éditant les données additionnelles.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 17

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 18

Relancez le workflow, afficher la cible, vous y voyez désormais bien afficher les champs Nom et Prénom.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 19

 

Cas 4 : Enrichissement de la donnée via une simple condition

 

Pour ce quatrième cas, nous allons utiliser le jeu de données ci-dessous et remplacer la civilité chiffrée (1, 2 ou 3) par une civilité compréhensible (M., Mme, Mlle).

Pour cela, nous allons utiliser l’activité Enrichissement et y injecter une condition (si civilité = 1 alors M., si civilité = 2 alors Mme, si civilité = 3 alors Mlle, sinon Autre).

Créez tout d’abord l’activité de Chargement.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 20

Ajoutez ensuite une activité Enrichissement et éditez-la.

Cliquez sur Ajouter des données.

Choisissez Données liées à la dimension de filtrage puis Données de la dimension de filtrage.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 21

Renseignez le label (Civilité (lisible)) et l’alias (civilite), puis éditez l’expression.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 22

Cliquez sur Formule avancée.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 23

Choisissez Editez la formule en utilisant une expression.

En bas à droite, vous verrez apparaître toutes les fonctions disponibles, nous allons utiliser la formule Conditionnelle disponible dans Others.

Vous pouvez cliquer dessus, elle apparaîtra dans la fenêtre principale.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 24

Pour rappel, nous voulons afficher M. si la civilité chiffrée est égale à 1, Mme si elle est égale à 2, Mme si elle est égale à 3, et enfin Autre si elle n’est égale ni à 1, ni à 2 ou ni à 3.

Remplacez la formule Iif(, , ) par :

Iif(civ_2=’1′,’M.’, Iif(civ_2=’2′,’Mme’, Iif(civ_2=’3′,’Mlle’, ‘Autre’)))

Validez, puis relancez votre workflow. En affichant la cible, vous verrez bien apparaître la nouvelle colonne.

Tutoriel : Adobe Campaign - tableau 25

 

Nous avons vu dans cette première partie les fonctionnalités de base d’Adobe Campaign. Comme indiqué en introduction, l’objectif était avant tout de vous faire découvrir la richesse fonctionnelle de la solution. La difficulté allant crescendo, nous vous présenterons dans un nouvel article des fonctionnalités plus poussées, comme par exemple l’exploitation des conditions ainsi que les boucles dans les emails (ex. pour un email de confirmation de commande, pour chacun des articles de la commande, nous afficherons un tableau présentant le nom du produit, le visuel du produit ainsi que son prix de vente). Nous présenterons également quelques cas pratiques liés à l’utilisation conjointe d’Adobe Campaign et d’une DMP.

Les experts Adobe Campaign de Business & Decision se tiennent à votre disposition pour répondre à vos différentes questions sur la solution, ses cas d’usage ainsi que son fonctionnement.

 

Il n'existe pas de commentaire pour le moment.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.