Revue de presse Data & Digital – Février 2019

26 février 2019 Modifié le 9 septembre 2019

Que s’est-il passé dans les domaines de la Data et du Digital ce mois-ci ? Retrouvez toute l’actualité essentielle que vous auriez pu manquer. Au programme de notre revue de presse : le futur de l’Intelligence artificielle, le défi culturel de la Data, l’analyse augmentée des données, la crise provoquée par le Machine Learning au sein de la science…

Revue de presse Data & Digital - Février 2019

1. Trois choses à savoir sur le futur de l’intelligence artificielle, par le Français Yann LeCun, son responsable chez Facebook

Ces dernières années, les grandes entreprises tech et surtout les plus influentes du monde (Google, Facebook, Microsoft…) se focalisent sur l’intelligence artificielle. Le marché de l’IA est en pleine expansion et, selon l’IDC (International Data Corporation), les dépenses globales sur les systèmes d’intelligence artificielle devraient atteindre les 77,6 milliards de dollars en 2022. Mais l’industrie a encore un long chemin à parcourir. Vous découvrirez dans cet article le point de vue de Yann LeCun, responsable de l’IA pour Facebook AI Research, sur l’avenir de l’intelligence artificielle.

A lire sur Business Insider

2. Data : un défi bien plus culturel que technique

Une étude sur la « datalphabétisation » réalisée pour Qlik dans le cadre d’un Data Literacy Project – confirme que la quasi-totalité des dirigeants reconnaissent l’importance des données pour leur secteur (93%) et leurs processus de prise de décisions (98%). Cependant, seules 8% des entreprises ont apporté, au cours de ces cinq dernières années, des changements majeurs à leur manière d’utiliser les données. Et, ce défi majeur auquel les Chief Data Officers (CDO) doivent aujourd’hui faire face serait davantage d’ordre culturel que technique.

A lire sur Les Echos Executives

3. Intelligence artificielle : « Nous avons convoqué le diable »

Alan Turing l’avait prédit : un jour, les machines « prendront le contrôle ». Certains scientifiques et ingénieurs redoutent la mise au point d’une intelligence artificielle (IA) qui pourrait déboucher sur l’apocalypse. Aujourd’hui, la crainte se fait pressante, relayée par des personnalités aussi différentes que Bill Gates, Elon Musk et Stephen Hawking. Où en sommes-nous donc réellement et surtout que penser des arguments des uns et des autres ?

A lire sur Books

4. L’analyse augmentée des données, prochain grand disrupteur selon Gartner

L’analyse basée sur l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage machine sera la tendance dominante de la technologie des données en 2019. C’est ce qui ressort du top 10 des tendances de Gartner en matière de données et d’analyse. D’après le cabinet d’analystes, cette tendance, à l’origine des futures disruptions sur le marché des données et de l’analyse, jette les bases de l’analyse augmentée des données. Gartner estime que la gestion manuelle des données sera réduite de 45 % d’ici 2022 à mesure que les systèmes acquerront la capacité de s’auto-configurer.

A lire sur LeMondeInformatique

5. Le Machine Learning provoque une crise dans le domaine de la science

Le Machine Learning serait en train provoquer une grave crise de reproductibilité dans le domaine de la science. C’est du moins ce qu’a affirmé la statisticienne Genevera Allen de la Rice University dans le cadre de la conférence AAAS Annual Meeting. En cause : les algorithmes de Machine Learning entraînés à détecter des patterns au sein d’ensembles de données… même lorsqu’il n’y en a pas.

A lire sur LeBigData.fr

Business & Decision
Business & Decision
Business & Decision

Groupe international de consulting et d'intégration de systèmes (CIS), leader de la Business Intelligence (BI) et du CRM, acteur majeur de l'e-Business. Le Groupe contribue à la réussite des projets à forte valeur ajoutée des entreprises et accompagne ses clients dans des domaines d’innovation tels…

En savoir plus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée par Business & Decision, responsable de traitement, aux fins de traitement de votre demande et d’envoi de toute communication de Business & Decision en relation avec votre demande uniquement. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.