Livres blancs Webinars

Les résultats de l’enquête menée en France par IDC auprès de 206 organisations du secteur privé et public attestent du caractère de plus en plus stratégique de l’analyse des données. Cette étude s’inscrit dans le cadre d’un Observatoire Data réalisé par IDC auquel nous nous sommes associés. Ce livre blanc vous révèle les résultats de l’enquête et notre analyse sur la maturité Data des entreprises en France.

Observatoire de la maturité Data des entreprises en France

Analyse de données : les entreprises y accordent une importance toujours plus grande

Premier élément : 87% des entreprises accordent désormais une « forte », voire une « très forte » importance à l’analyse des données. Une proportion qui atteint un maximum de 92% dans les entreprises de 1 000 salariés et plus du secteur privé.

87% des entreprises accordent désormais une « forte », voire une « très forte » importance à l’analyse des données.

Ce constat confirme les estimations d’IDC tablant, pour la France, sur un taux de croissance annuel moyen des dépenses consacrées à l’analyse des données de 15% jusqu’en 2025, pour atteindre à cet horizon 11,3 milliards d’euros (IDC Worldwide Big Data and Analytics Spending Guide, mars 2022).

Même les entreprises du secteur privé d’au moins 1 000 salariés, qui sont les plus avancées, vont devoir procéder à des investissements et des améliorations . En effet, 55% d’entre elles se caractérisent par un niveau de maturité data encore faible, en particulier en matière de gestion des cas d’usage, de gouvernance, de culture et de stratégie data.

Une marge de progression sur l’ensemble des opérations liées aux données

En parallèle, plus de la moitié des directions informatiques des grandes entreprises du secteur privé estime qu’il existe des marges de progression sur l’ensemble des opérations liées aux données, de la collecte à l’analyse, en passant par la préparation et l’accès aux données par les métiers. Les causes identifiées sont notamment la dispersion des données, leur manque de qualité et le temps consacré à leur analyse, faute de ressources qualifiées dans leur organisation.

Une marge de progression sur l’ensemble des opérations liées aux données
76%

des grandes entreprises

du secteur privé ont un CDO

39%

des entreprises interrogées

analysent fortement les données issues des interactions avec leurs clients

Tous ces éléments pèsent donc sur la capacité des grandes entreprises privées, et a fortiori celle des organisations plus petites ou encore du secteur public qui sont moins avancées, à mieux exploiter leur patrimoine informationnel et à en tirer davantage de valeur pour développer de nouveaux produits et services, améliorer leurs processus ou encore justifier et faciliter les prises de décisions.

Dans ce document, l’accent a été porté sur les entreprises du secteur privé de 1 000 salariés et plus dont le degré de maturité en matière d’analyse des données est le plus élevé.

Remplissez le formulaire pour consulter ce contenu dans son intégralité >>
Veuillez remplir le formulaire avant de lire la suite
Business & Decision

Groupe international de consulting et d’intégration de systèmes (CIS), leader de la Business Intelligence (BI) et du CRM, acteur majeur de l’e-Business. Le Groupe contribue à la réussite des projets à forte valeur ajoutée des entreprises et accompagne ses clients dans des domaines d’innovation tels…

En savoir plus >

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée par Business & Decision, responsable de traitement, aux fins de traitement de votre demande et d’envoi de toute communication de Business & Decision en relation avec votre demande uniquement. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.