Quelle maturité pour les organisations face à leurs données ?

15 octobre 2019

Les données font désormais partie des actifs les plus précieux de l’entreprise. Les organisations les plus performantes les utilisent pour accroitre leur revenu, apporter plus de valeur à leurs clients, optimiser les processus et innover en ajoutant une dimension numérique à leur produits et services. Désormais, les organisations ne peuvent plus se passer de données précises et pertinentes pour prendre les décisions adéquates et mieux conduire leurs opérations.

Quelle maturité pour les organisations face à leurs données ?

Puisqu’elles sont au cœur de la performance économique, nous avons voulu savoir quel était le niveau de confiance des opérationnels de la donnée (data architects, développeurs, data engineers) et de leurs managers dans les données de leurs organisations. Le but était de trouver une réponse aux questions suivantes : Avez-vous confiance en vos données ? Votre organisation est-elle capable de fournir des données fiables au bon endroit et au bon moment ? Maîtrise-t-elle sa transformation numérique ou se heurte-t-elle à des contraintes opérationnelles qui la ralentisse ou en diminue l’impact ?

L’étude Data Trust Readiness, réalisée par Talend et Opinion Matters en avril 2019, interroge 763 professionnels de la donnée, afin d’évaluer leur confiance à fournir des données fiables en temps réel.

3 lacunes mises en évidence : intégrité, rapidité et exécution

La confiance dans la qualité des données reste faible

Le sondage révèle que seulement 38 % des répondants considèrent que leur organisation exerce le bon niveau de contrôle sur la qualité des données. Cette perception d’excellence est encore plus faible chez les opérationnels de la donnée, puisque moins d’un sur trois (29 %) est convaincu que les données de son entreprise sont toujours exactes et à jour.   

Les données disponibles sont souvent incomplètes ou obsolètes

L’accès à des données complètes et intégrées en temps réel, ou plutôt en temps opportun, permet aux entreprises de prendre des décisions stratégiques plus rapidement, de façon plus fiable, et au moment où l’information est nécessaire pour déclencher la bonne action opérationnelle, ce qui mène à de meilleurs résultats. Malheureusement, selon l’étude, seulement 34 % des opérationnels de la donnée s’estiment en mesure de produire un processus d’intégration des données en temps réel à 360 degrés, alors que les dirigeants sont plus confiants (46 %) quant à leur maîtrise du domaine.

L’intégration en temps réel n’est pas un défi anodin. Il dépend notamment du choix des sociétés d’investir dans des systèmes d’information modernes et évolutifs tels que des Data Warehouses, lacs de données (data lakes) ou hubs de données (Data Hub) dans le cloud. Leur challenge ne se limite pas à la collecte et la mise à disposition des données et à leur connexion ; il faut aussi les diffuser aux bonnes personnes, et au bon moment, de plus en plus en temps réel.

Seulement 31 % des « data workers » ont un niveau élevé de confiance

Une différence significative de perception entre les dirigeants et les opérationnels

Dans l’ensemble, les personnes proches des données sont moins optimistes quant à la capacité de leur organisation à diffuser des données fiables et complètes. Seulement 31 % des « data workers » ont un niveau élevé de confiance, tandis que 49 % des dirigeants interrogés sont confiants dans la capacité de leur organisation à fournir rapidement des données fiables.

Cette différence de perception au niveau de l’exécution se reflète aussi du côté de la conformité réglementaire, un domaine où la confiance est un élément fondamental que les entreprises peinent à maîtriser : le rapport montre que 52 % des dirigeants se déclarent très optimistes quant au respect des différentes réglementations sur les données alors que ce taux chute à 39 % chez ceux qui sont opérationnellement en charge d’atteindre cet objectif.

52 % des dirigeants se déclarent très optimistes quant au respect des différentes réglementations sur les données

Ce décalage a du reste été illustré par une autre étude réalisée par Talend, sur la réglementation RGPD. Elle a démontré que 70% des entreprises sondées n’étaient pas en mesure de transmettre les données personnelles à leurs clients lorsqu’ils en font la demande, et ce malgré leur engagement formel et juridique en la matière tel que rendu public à travers leurs politiques de sécurité et de confidentialité. 

L’accès à l’excellence de la donnée

Le rapport Data Trust Readiness permet non seulement de jauger de la maturité globale des organisations quant à la maîtrise de leurs données, mais aussi à une organisation de se situer dans ce paysage et d’identifier les axes d’amélioration.

Ainsi, les organisations ont été segmentées en 4 catégories en fonction de leur maturité telle que perçue par les participants.

Il permet surtout, pour chacun des dix leviers de performance retenus, de fournir des recommandations pas à pas et des bonnes pratiques permettant aux organisations d’accroitre sa performance.

Dix capacités essentielles ont ainsi été identifiées (5 capacités de vitesse et 5 capacités d’intégrité) visant à garantir la disponibilité et l’accès aux données de confiance au sein des entreprises. Le rapport explique pourquoi, quand et ce qu’il faut faire pour maîtriser chacune de ces capacités tout au long du cycle de vie des données afin de devenir un leader de la transformation numérique.

Les leaders ont obtenu le score le plus élevé dans chacune des capacités suivantes : ils ont entièrement confiance en la capacité de leurs organisations à fournir des données de confiance en temps réel, au bon moment et à chaque utilisateur. Comme ils considèrent contrôler leurs données, ils ont une confiance optimale en la capacité de leurs organisations à protéger les données et à respecter les réglementations comme le RGPD.

04 décembre
2019

Paris

Matinale Data & IA

Stratégie, cas d’usage, architecture, outils, gouvernance, bonnes pratiques : bénéficiez en une matinée d’un panorama complet sur les sujets Data & IA.

En parallèle, ils sont également confiants en leur capacité à libérer leurs données pour permettre un accès plus large, en mode self-service et par conséquent, permettre aux collaborateurs d’utiliser et de bénéficier des données tout en empêchant les comportements de « shadow IT ».

Comment vous situez vous par rapport à ces leaders ? Téléchargez le rapport Data Trust Readiness et évaluez votre niveau de confiance selon 10 capacités essentielles pour atteindre l’excellence de la donnée. Vous souhaitez agir pour rejoindre le peloton des leaders sur certains des axes d’amélioration ? Suivez les recommandations et bonnes pratiques du rapport et laissez-vous inspirer par des exemples concrets d’organisations qui sont arrivées à destination.

Jean-Michel Franco
Jean-Michel Franco Directeur du Marketing Produit
Talend

Directeur du Marketing Produit chez Talend. Tout au long de son parcours professionnel, il a eu pour mission de développer l’adoption des innovations technologiques.

En savoir plus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée par Business & Decision, responsable de traitement, aux fins de traitement de votre demande et d’envoi de toute communication de Business & Decision en relation avec votre demande uniquement. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.